Quelques mots de Stéphane

Bonjour c’est la mort dans l’âme que je vous écris ce soir. Je suis beaucoup plus affecté et blessé que l’année dernière.
La moto neuve est tombée en panne dans l’étape 2 où j’ai passé la nuit dans les dunes et pas réussi à repartir sans être hors course. Je suis anéanti. C’est le Remake de 2018 le Dakar ne veut pas de moi. La journée avait bien commencé physiquement je le sentais bien. La moto était un vrai plaisir et j’avais retrouvé de bonnes sensations dans les dunes. Au kilomètre 160, je me suis arrêté auprès du pilote 86 qui avait un problème. Et au moment de repartir quelques minutes après… impossible de redémarrer. Incompréhensible… J’ai honte de toute cette énergie gaspillée.
La journée a été rythmé par des calages intempestif et des redémarrages chaotiques. Beaucoup de temps perdu. Je suis arrivé à 18h30, il faisait nuit pour le dernier cordon de dunes au kilomètre 301.
Et 30 kilomètre plus tard à 20 bornes de la sortie. La moto à calée au bord d’une énorme descente. A partir de là, à nouveau, problème mécanique de nuit mais pas moyen de rejoindre la route à 30 kilomètre pour que le team POMPY puisse venir me chercher. J’ai tenté en vain de négocier un nouveau départ même hors course. Le directeur de course n a pas voulu. C’est dommage car c’est autorisé cette année pour les auto et sxs après la journée de repos.
Alors demain on remonte le TEAM POMPY au bivouac a Arequipa on va valoriser les partenaires et sponsors.
En attendant la distribution des coloriages Pompy à commencé au bord du lac titicaca.
Je suis tellement fier de vous représenter et tellement touché et honteux, j’ai finis deux Rallye du Maroc sans soucis. Je n’ai pas cassé de moteur depuis 20 ans, mais la deux Dakar de suite, c’est dur. Il n’y a pas d’excuses.

Stéphane.

No Replies to "Quelques mots de Stéphane"


    Got something to say?

    Some html is OK